Centre historique de Civitavecchia by night
La traduction du post précédent sur des amis franco-canadiens. Centre historique de Civitavecchia. Cliquez pour les crédits
Originale in italiano

Le 5 novembre, je suis allé saluer un blogueur et sa femme à Civitavecchia. Nous nous étions déjà vus trois fois, au Nouveau Monde et deux fois en Italie. C’est beau quand le virtuel devient réel. Ma fille Elena, 31 ans, sur WhatsApp: ” Comment ça s’est passé avec les Canadiens?” J’avais mentionné un blogueur canadien, Paul, également présent dans The Notebook dans des conversations traduites (1, 2, 3, 4 etc.), avec qui j’avais beaucoup dialogué.

Giovanni: « Cela s’est très bien passé. Il a 87 ans, elle 83. Une croisière ensemble, un voyage romantique tous les deux. Il sont franco-canadiens du Québec, Montréal. De langue maternelle française, naturellement, ils parlent aussi très bien l’anglais. Ils ont cette petite supériorité, les Canadiens, comparés aux ‘Américains’ (eux ne les aiment pas vraiment : Paul les appelle USaers 😂), TOUS les Canadiens, pas seulement ceux du Québec, de connaitre pratiquement les deux langues. Cela, je pense, se traduit par une majeure ouverture mentale ».

Paul Costopoulos, aka Costo: à 87 ans, il est toujours un lion
Paul Costopoulos, aka Costo: à 87 ans, il est toujours un lion. Ici photographié dans un bar près de leur hôtel

Giovanni: “Paul Costopoulos avait une mère française du Québec et un père grec qui avait émigré au Canada avant la Seconde Guerre mondiale. Le grec est tombé amoureux de cette belle fille à la peau très blanche. Le couple a u Paul et deux autres garçons. Mais la belle fille à la peau très blanche ne voulait pas que le père de Paul parle en grec avec son fils. Pour cette raison et pour des autres raisons que je ne connais pas, alors que Paul avait 10 ans le père grec est rentré en Grèce, ou bien – Paul vient de me dire – il est mort en 1952 en Ontario, au Canada, mais il y a aucune preuve de cela”.

“Paul alors s’est trouvé dans une situation très difficile. Les grecs de Montréal le considéraient comme français. Les français le considéraient comme grec. Il a pourtant combattu, il s’est élevé, il a étudié bien à l’école et lu secrètement la littérature française de France jugée trop osée 😂 à cette époque-là au Canada, a étudié les chefs-d’œuvre de la littérature anglaise, ceux-ci enfin suffisamment puritains 😂”.

[A ce moment ma fille aura pensé : « Noooo, il va passer comme la poudrerie, mon papa, c'est son habitude 😱», ndr]

“Le père Lachance, un prêtre qui était son professeur, l’a aidé à se bâtir intellectuellement et moralement. Puis Paul Costopoulos a rencontré une belle fille à la peau très blanche et aux yeux très bleus, comme sa mère, je crois. Ils sont tombés amoureux tous les deux et se sont mariés.

Thérèse Costopoulos, 83 ans, compagne pour la vie de Paul, dynamique et plein de vie

“Paul Costopoulos, un Grec canadien qui ne connaît pas le grec (mais il sait le latin mieux que moi) a travaillé jusqu’à la retraite dans une structure pour la récupération des mineurs à Montréal, structure de la commune de la ville, qui fonctionne comme une horloge comparée à Rome, un ville de 3000 ans (qui dort un peu). Il a fait du bien à ces jeunes, j’en suis sure. Je crois qu’il a posé à eux des limites : ils avaient besoin de ça, un jeune criminel ayant besoin de discipline, de limites (et d’affection). Mais c’est ma conjecture, en raison de ma connaissance de Paul”.

« Il a trois enfants: André, qui travaille à l’université et écrit sur l’archéologie en contact avec des spécialistes du monde entier; et deux filles jumelles identiques, qui ont d’abord travaillé à Toronto, puis ont décidé de retourner vivre chez leurs parents, sans s’être mariées (chose incompréhensible, elles étant intelligentes, spirituelles et très jolies) »

Piazza Leandra, le coeur du centre historique de Civitavecchia
Piazza Leandra, le coeur du centre historique de Civitavecchia

Ψ

“Ma chère Elena, je t’ai raconté l’histoire de Paul et Thérèse. Paul était l’un des meilleurs commentateurs, peut-être le meilleur, de mon ancien blog en anglais, compagnon de nombreuses aventures à la fois intellectuelles et émotionnelles. Donc je ne peux pas l’oublier “.

“Il n’est n’est pas un homme riche, mais il est plus riche que beaucoup et beaucoup de gens riches”.

Ψ

“Dailleurs, il était capable to say in 2 lines what I said in 50 lines 😂”

One thought on “Paul et Thérèse Costopoulos, de Montréal, Québec

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s